Que retenir du dernier conseil municipal ?

Que retenir du dernier conseil municipal ?
  • Vous n’étiez pas présent au dernier conseil municipal ?

Effectivement. J’étais en vacances dans le sud de la France. J’avais donné pourvoir à mon groupe. J’ai néanmoins suivi de très près ce qui s’y est dit.

  • Quel est pour vous l’élément à retenir de ce conseil ?

Incontestablement un élément pourtant un peu périphérique : le courrier de Monsieur Bernard BLANCHAUD qui suit son retrait de délégation. Cette lettre éclaire la manière dont la Mairie de Savigny est gérée par quelques personnes d’une manière très solitaire. Il revient sur la réforme calamiteuse des associations sportives et sur l’absence de volonté d’Eric MEHLHORN de trouver des solutions permettant à notre ville de conserver son patrimoine pourtant minimal de services dédiés à l’enfance.

  • C’est une crise interne à la majorité municipale ?

C’est plus grave que cela. Ce que dénonce Bernard BLANCHAUD c’est finalement une trahison complète des engagements de campagne d’Eric MEHLHORN. Sur le fond et sur la forme. Pour compléter son courrier, force est de constater que la situation des Saviniens devient calamiteuse. Nous voyons les services fournis par la ville considérablement réduits dans un grand nombre de domaines et la taxe foncière exploser. A périmètre constant, si la politique fiscale de M. MEHLHORN reste inchangée, la hausse prévue est de 38.92 % sur 3 ans… et nous ne sommes qu’en première année. Sur la forme, difficile d’oublier son grand acte démocratique : l’évacuation des saviniens de la salle du Conseil (Elus d’opposition compris) par la Police Nationale… D’ailleurs, il est prêt à recommencer à tout moment, désormais la Police Nationale en arme est présente à tous les conseils pour protéger M. Eric MEHLHORN des saviniens… Belle ambiance !

Dans  ce contexte Bernard BLANCHAUD est finalement assez honnête. Il se désolidarise de ce mode de gouvernance. C’est plutôt courageux et éthique. Nous verrons si d’autres feront de même.

  • Il adhère à « Nous Citoyens », un mouvement non partisan, n’est ce pas la ligne choisie par votre liste « Savigny Ensemble » en 2014 ?

En effet c’est une démarche de même nature.

Ce mouvement considère que la solution pour nos villes, pour notre pays aussi d’ailleurs, ne peut plus venir exclusivement des deux grands partis qui gouvernent notre pays depuis 30 ans : le PS et l’UMP (maintenant Les Républicains).

C’est la raison pour laquelle j’ai construit Savigny Ensemble en 2014, mouvement également non partisan.

Un peu paradoxalement, cette même réflexion et le fait très matériel que l’action politique pour être efficace doit s’organiser, se structurer, m’a fait rejoindre la FED et me conduit à proposer (puisqu’elle n’est pas encore exprimée) la candidature à la Présidence de la République de Monsieur Jean-Christophe LAGARDE à l’échelle nationale.

  • Revenons au conseil proprement dit, qu’avez vous pensé des échanges sur le budget ?

Le conseil était assez médiocre, Eric MEHLHORN esquivant à chaque fois le débat. Il a rarement répondu aux questions de l’opposition.

Les éléments financiers présentés montrent ce que nous dénonçons depuis plusieurs conseils, le débat budgétaire était biaisé. La ville disposait de marges de manœuvres financières permettant au moins de retarder les fermetures effectués, ce qui laissait le temps de trouver des solutions alternatives.

Eric MEHLHORN et les deux ou trois personnes qui prennent les décisions avec lui naviguent à vue et plongent notre ville dans l’abîme, avec le soutien muet de colistiers qui ne comprennent pas forcément toujours les enjeux.

  • Il nomme comme Maire-Adjoint un de vos anciens colistiers de 2008 Mathieu FLOWER ?

Oui, Mathieu est adhérent au MODEM et était candidat sur ma liste de centre gauche de 2008. Peut-être Eric MEHLHORN essaie-t-il de s’assurer que le MODEM ne le lâche pas pour nous rejoindre ?

Mathieu FLOWER sera donc en charge de deux choses : la démocratie locale et le suivi de l’ANRU sur Grand Vaux. Nous verrons s’il aura les moyens, ce dont je doute fort, de mettre en place un agenda 21 local. Sur Grand-Vaux, bon courage…

  • Eric MEHLHORN s’est prononcé contre l’accueil de réfugiés par la ville de Savigny ?

C’est un point de divergence majeur avec nous autres centristes. Nous, nous sommes humanistes. Nous avons des valeurs. Ces gens fuient une zone où la France est en guerre contre une secte sanguinaire qui les massacre parce qu’ils sont chrétiens, kurdes, yazidi, ou tout simplement musulmans normaux…  Eric MEHLHORN croit-il vraiment que Savigny n’a pas les moyens d’accueillir une ou deux familles ? D’ailleurs, s’il était un peu plus impliqué dans la vie de notre ville, il saurait qu’elle accueille et aide déjà des familles réfugiées irakiennes (voir un des précédents Conseils d’administration du CCAS).

  • Lors de ce conseil, on a beaucoup entendu les socialistes ?

Oui j’ai vu la vidéo du conseil. Il y a eu de bonnes interventions. Cela ne suffit pas à cacher la crise profonde des socialistes saviniens qui ont vécu une nouvelle fracture avec l’exclusion du parti de M. Defrémont qui a rejoint EELV, parti politique lui même en crise encore plus profonde. De fait, il n’y a plus que 3 élus réellement socialistes aujourd’hui… Trop instable et incohérent pour représenter une quelconque alternative crédible.

Clairement la seule alternative aujourd’hui est une équipe réellement centriste qui construise le rassemblement plutôt que la division et qui s’appuie sur le seul vrai atout de notre ville : ses habitants. A Générations Savigny nous y travaillons chaque jour en préparant les prochaines municipales.

  • La FED est membre de l’UDI et l’UDI est alliée aux Républicains dans beaucoup d’endroits, n’est ce pas difficile à vivre ?

Oui la situation savinienne est un peu particulière. Au conseil municipal, nous sommes clairement dans l’opposition. Je dirai à mesure que le temps passe que cela est de moins en moins dû à l’histoire locale et de plus en plus au mode de gouvernance d’Eric MEHLHORN.

Plus globalement, je me bats pour un centre indépendant et conquérant.

L’alliance avec les Républicains est souhaitable si cette alliance est équilibrée et basée sur des principes et des valeurs partagées. Si la question est : est-ce que je souhaite un Centre plus courageux et capable de fédérer et d’aller lui-même plus souvent au combat électoral, la réponse est évidemment OUI.  J’essaie d’y contribuer un peu. Après… l’UDI est un regroupement de partis et d’adhérents directs. Il y a chez nous de grosses divergences d’opinions, notamment sur cette question et franchement oui certains renoncements sont difficiles à vivre, peut-être plus en effet à Savigny qu’ailleurs.

Share this:
Ce poste a été rédigé par

Laisser un commentaire